Archives par mot-clé : Chômage

Robinets qui coulent et baignoires qui fuitent

Ce n’est pas parce que ce sont les vacances de Pâques qu’on ne peut pas en profiter pour réviser avant les examens de fin d’année.

Voici donc un petit problème soumis à votre sagacité.

  • 120 péniches attendent devant la première écluse du canal du Nord (90 péniches de 87m/8m et 30 au gabarit Freycinet).
  • L’écluse fait 100m de longueur pour une largeur de 8m60.
  • Chaque sassée dure 30 minutes.
  • L’écluse est ouverte de 6h30 à 20h.

Sachant que nous ne sommes nullement prioritaires (manquerait plus que ça !), dans combien de temps pourrons-nous nous insérer dans le trafic ?

Nous n’avons pas attendu de vérifier si la théorie collait avec la pratique, nous avons filé à l’anglaise vers le canal de Saint-Quentin.

Nous sommes à Cambrai depuis lundi soir et nous y resterons jusque mercredi matin, puisque nous devons avancer comme des “lumeçons”, chômage oblige. Le chômage, ce n’est pas le manque de travail mais le travail récurrent dans les écluses et sur les canaux.

Les routes et les canaux se sont croisés. Dimanche soir, nous avons eu la visite (surprise) de Dominique et Jean-Paul. Nous avons passé une agréable soirée au bateau et un bon petit déjeuner dans le mobilhome. Si vous trouvez que nous avons une “tronche de cake”, c’est peut-être à cause d’un lever (trop) matinal après une soirée qui s’est terminée (trop) tardivement…

 

Modification du parcours (et du planning…)

Ce soir, c’est bien la mère qui est un peu agitée…

Le Canal du Nord, que nous devions emprunter dès demain, vient de rouvrir après 30 jours de chômage. Il faut compter 3 jours pour s’insérer dans le trafic de mariniers excités comme des puces, et nous avons décidé de nous dérouter par le Canal de Saint-Quentin.

Cerise sur le gâteau, le Canal de l’Aisne à la Marne est en chômage jusqu’au 2 mai pour permettre la réparation d’une écluse. Nous pouvons donc prendre notre temps pour arriver jusque là.

Demain, nous serons à Cambrai, et nous referons un planning plus précis pour la suite…