Histoires de ponts.

Ce ne sont pas les écluses qui nous ont retardés aujourd’hui, mais plutôt les ponts.

A chaque pont, il faut arrêter la circulation routière et attendre…

Puis, il y a eu le “changement de pose” et le nouveau préposé n’était pas arrivé…

Et après, c’était un pont de chemin de fer. Et comme le train n’attend pas, c’est nous qui attendons. Nous pouvons maintenant vous donner les horaires de la SNCB sur la ligne Mechelen-Antwerpen. Mais cela ne va pas vous intéresser …

Nous allons maintenant nous mettre au travail pour calculer la marée de demain afin de reprendre l’Escaut. Vaste programme !

Share

4 réflexions sur « Histoires de ponts. »

  1. Après les écluses, les ponts… Pas toujours bucolique le périple belge. Bon départ demain sur l’Escaut. Passez une bonne soirée.

  2. Passionnante aventure.
    Bon courage sur l’Escaut … Ça roule et ça tangue !

  3. Woah, l’Escaut, vous allez vers la grande mer? Bon voyage, du point de vue patience vous êtes blindés depuis les années!

  4. Bonne chance ; décidément, tout se ligue contre les touristes fluviaux : les ponts, les écluses, les collègues maladroits… Ghislaine est allée hier voir vos tomates; elle les a taillées. Résultat : un gros tas de cheveux…
    Grosses bises . Bernard

Les commentaires sont fermés.