Nos copains sont de retour…

Nous étions trois bateaux de plaisance dans les écluses aujourd’hui. Cela nous arrangeait très bien, puisque l’on regroupe les bateaux.

Un indomptable Hollandais était dans le lot. C’étaient de très hautes écluses avec chaque fois un dénivelé de plus de 6 mètres. Que ce soient des écluses montantes ou avalantes, il ne s’amarrait jamais. Et, cerise sur le gâteau, il y avait un vent à décorner les bœufs.

Un éclusier l’a d’abord appelé à la VHF, et comme il n’y avait pas de réaction, il a crié dans un porte-voix que l’amarrage était obligatoire jusqu’à l’ouverture complète des portes. Le skipper a d’abord sursauté puis a obtempéré.

Sans doute que pour lui, comme pour un autre plaisancier rencontré sur le canal de Bourgogne , “les amarres dans les écluses, ça ne sert à rien, c’est comme les guirlandes sur les sapins de Noël” .

Heureusement, ils ne sont pas tous récalcitrants…

Share