Conduite accompagnée…

Depuis ce matin, un éclusier nous accompagne. C’est le dernier tronçon du canal de la Meuse non automatisé.

Cela nous arrange, pour diverses raisons :

  • Il nous prend nos amarres, ce qui n’est pas désagréable quand le dénivelé  est important . Je n’ai donc pas encore repris mes acrobaties sur les échelles, mais ça ne saurait tarder.
  • Je peux m’adonner à mon sport unique et préféré, ouvrir les portes d’écluses.
  • Nous pouvons papoter avec l’éclusier. Celui qui nous accompagnait aujourd’hui est à deux ans de la retraite et rêve de sillonner la France sur les canaux. Il était de conversation très agréable et a été très impressionné par nos différents périples.

Nous savourons notre voyage. Les paysages magnifiques nous font parfois penser que nous sommes en Toscane, et le soleil ne fait que renforcer cette impression.

Share