Premier incident technique

Hier, la première étape s’était déroulée sans anicroche, et notre vitesse de croisière nous avait permis de rejoindre Profondeville vers 16h30.

La famille fêtait les 5 ans de Manon à quelques kilomètres de là, nous en avons profité pour héler le seul taximan que nous connaissons dans la région pour nous joindre à la nouba.

Ça ne pouvait arriver qu’à moi (quoi que…) : je me suis littéralement cassé les dents sur une saucisse même pas coriace, puisque parfaitement rôtie par Jérémie, le papa de Manon, artiste du BBQ s’il en est.

Vous pouvez imaginer que j’étais particulièrement vénère avec mes deux morceaux de dentier en mains ! Il me fallait trouver au plus vite un mécanicien dentiste capable de me ravaler la façade en deux coups de cuiller à pot, faute de quoi le planning prenait déjà un fameux coup dans les gencives. Je n’allais quand même pas passer le reste du voyage à sucer des spaghettis ou avaler de la purée liquide et des Danette.

J’ai trouvé la perle rare à Dinant, la réparation a été faite en une heure chrono : aussi bien que chez Carglass !

Résultat des courses : nous sommes arrivés à Givet comme prévu. Il faut dire que nous sommes pratiquement seuls à naviguer. Les éclusiers préviennent même leurs collègues en amont pour les avertir de notre passage, et les portes sont déjà ouvertes à notre arrivée…

Share

6 réflexions sur « Premier incident technique »

  1. Mamlet toch…

    Tu donneras l’adresse pour Elise? Pas besoin de service rapide, quelques jours fera l’affaire 😉

  2. Coucou! Tu avais une dent contre quelqu’un belle-soeur ?
    Il ne vous manquera plus qu’une haie d’honneur aux écluses ! Vous allez devenir des vedettes !
    Bonne continuation!

  3. Zut alors !
    La bonne nouvelle que d’apprendre la réparation belle et bien faite en un temps record !
    Que tu écris bien , Marie-Claire ! Beau style ! Et … suspens ! C’est amusant de te lire ! Très bonne continuation de ce voyage !
    Brigitte

    1. Je suis d’accord avec toi, Brigitte ! J’ai toujours trouvé que ma sœur écrivait très bien…

  4. Pas de bol en effet ; le départ s’était superbement passé. J’avais essayé d’envoyer un petit mot hier, mais il n’est pas parti…
    Une chance de trouver un mécanicien dentiste aussi vite ! Comme quoi il faut toujours avoir de la super-glu avec soi. Ça dépanne.
    Bonne continuation.
    Aline

  5. Marc n’avait pas pris du tape ou du silicone pour réparer tes dents ?? hahaha
    Gros bisous à vous deux

Les commentaires sont fermés.