Archives du mot-clé Canal de Briare

Pont-canal de Briare

Nous avons repris ce matin notre navigation. Nous avons cependant eu une chance inouïe.

Quelques km en amont (donc juste derrière nous), il y a un gros problème de fuite dans un bief depuis le 28 mai, lendemain de notre arrivée à Ouzouer-sur-Trézée. La date de reprise de la navigation n’est pas encore connue, mais ce ne sera certainement pas cette semaine. Il  y a donc  peu de mouvement dans le canal de Briare. Un jour, pour sûr,  nous serons du mauvais côté…

Nous avons franchi le pont-canal de Briare, d’une longueur de 660m. Ce pont qui enjambe la Loire est à sens unique. Priorité est donnée à celui qui se présente le premier, quelque soit le côté. En haute saison, certains  vont encore vouloir un ticket !

Nous avions déjà fait la traversée à pied, mais en bateau, cela n’a rien à voir. La vue sur la Loire est simplement magique et grandiose. Avec les écluses de Fonserannes, c’est un des plus beaux ouvrages fluviaux que nous ayons vus (pour l’instant).

Comme pour Fonserannes l’année dernière, nous vous proposons une vidéo (pas de notre cru !) qui rend bien compte de la majesté des lieux.

Du pain, du vin et du Chavignol…

Aujourdh’hui fut une journée de tests gastronomiques divers et variés.

Si nous ne le faisons pas en étant à portée de fusil de Pouilly, de Sancerre, et de Chavignol, nous ne le ferons sans doute jamais.

Après avoir dûment goûté, nous avons modérément acheté (et inversément !).

Nous avons commandé pour demain un taxi qui nous rapatriera dans nos pénates quelques jours. Notre webmaster profitera peut-être de l’occasion pour faire une peu de ménage. Il vous fera part éventuellement de ses activités.

A mardi prochain…

Hors des canaux battus

Comme chaque année, nous avons profité de la voiture de notre webmaster pour faire un peu de tourisme.

Ce matin, nous avons visité le chateau de Guédelon, un projet pour le moins original que nous vous conseillons avec insistance : si vous revenez déçus, nous remboursons votre entrée !

Il s’agit de la construction (étalée sur plus de 20 ans) d’un chateau médiéval, avec les moyens disponibles à l’époque. C’est un endroit magique, pour les petits comme pour les grands.

Cet après-midi, nous avons reconnu les lieux avant notre passage du pont-canal de Briare la semaine prochaine.

Nous avons été surpris du niveau d’activité : pas un bateau n’est passé en notre pésence. Nnous avons pourtant lézardé pour déguster une glace chez le chocolatier installé dans l’ancienne maison de garde du pont-canal (encore un endroit à recommander).

C’est dommage, mais c’est ainsi…

Une fois n’est pas coutume, mais c’est sous la pluie que nous avons navigué aujourd’hui.

Ce fut néanmoins une très belle journée. Nous avons passé les 14 écluses de Rogny-les sept-Ecluses (7 montantes et 7 avalantes), en compagnie d’un petit cabinier de pêche.

Les quatre occupants du bateau nous ont bien aidés et nous avons ri ensemble des gens pressés à outrance. C’était évidement des personnes sur des  bateaux de location. Cool Raoul !

Nous sommes à Ouzouer-sur-Trézée où nous attendons demain notre webmaster, qui vient nous montrer sa nouvelle voiture (mais pas que…).

L’éclusière reprend du service.

Nous avions presque oublié que parfois les écluses sont fatigantes.  Aujourd’hui, cela nous est revenu en mémoire.

Nous avons subi une succession  de 9 écluses avec en prime, au démarrage ce matin, une montante d’un dénivelé de 5m10. Nous étions directement mis au diapason. Heureusement, il y a des éclusiers, mais ils apprécient un petit coup de manivelle.

Nous avions vu au loin, une échelle de 3 écluses sur l’ancien canal creusé sous le règne d’Henri IV. Nous avons donc repris nos vélos pour et sommes allés voir de plus près. Cela en valait vraiment la peine, même si le projet n’a jamais abouti.

Nous visiterons dans les prochains jours les 7 écluses de Rogny, qui faisaient partie du même projet.

Prenez un ticket S.V.P.

Les petits canaux, c’est fait pour avancer lentement. Les écluses sont manuelles. La pause de midi pour les éclusiers n’est que normale. Bref, ne changez rien pour nous.

Ce midi, nous arrivons devant une écluse juste pendant la pause. Pas de soucis, nous nous amarrons pour prendre notre apéro et notre casse-croûte.

Du bateau amarré derrière nous, quelqu’un nous crie : “vous avez le numéro trois”. Pas de souci Monsieur, mais passez donc, vous êtes sans doute pressé !

Une écluse plus loin, l’éclusière nous demande si nous pourrions pas désenliser “ce même bateau” qui était coincé sur les bords. Nous avons ri sous cape, mais quand nous sommes arrivés, il était déjà parti. Nous n’aurions pas dû rire. Il nous est arrivé la même chose…

Un conseil : si vous naviguez un jour sur le canal de Briare, restez dans l’axe et ne vous arrêtez qu’aux haltes référencées !

Espèce en voie de disparition.

Personne devant, personne derrière, personne à l’horizon : pas un bateau de plaisance de particulier, juste deux péniches. Nous ne voyons même plus de personnel de VNF. Il y a plusieurs jours que les écluses ne tombent plus en panne.

Nous sommes (presque) certains qu’ à partir de demain, nous allons croiser beaucoup de bateaux de location. Nous arrivons sur le canal de Briare.