Archives pour la catégorie Canal du Midi

Dans les “starting blogs”

Nous (Marie-Claire et Marc) avons voulu créer ce blog pour partager avec nos éventuels lecteurs les péripéties du voyage dont nous rêvons depuis plusieurs années. Deux semaines avant le départ nous a paru une date raisonnable pour en dévoiler l’existence.

Nous partirons donc bientôt pour plus de quatre mois à l’assaut des canaux et rivières de France pour un périple de 3128 km, en passant 566 écluses, qui nous mènera jusqu’à Toulouse sur le Canal du Midi (et retour chez nous, bien entendu).

Nous espérons que vous prendrez autant de plaisir à lire ce blog que nous en avons pris à le préparer, et que nous pendrons à l’alimenter. Si c’est le cas, nous continuerons probablement l’expérience pendant nos futurs autres voyages aquatiques qui ne manqueront pas de se présenter.

Nous avons finalement décidé de ne pas intégrer de liens directs avec les réseaux sociaux, parce que nous aurions bien du mal à convaincre quiconque que c’est là notre tasse de thé ! Mais nous serions ravis que les vrais utilisateurs de ces mêmes réseaux nous fassent connaître à leurs amis et connaissances.

Bonne lecture, et à bientôt…

Faits d’hiver

Le Salliance est resté au sec pendant l’hiver. Cela nous a permis d’effectuer divers travaux de maintenance, nécessaires avant d’entreprendre notre périple. Voici une liste non exhaustive de nos activités, présentée sous la forme d’un journal de bord.

  • 20 septembre 2013. Salliance est sorti de l’eau et posé sur un support.
  • 22 septembre – 10 octobre 2013. Travaux de peinture extérieure avec l’aide de Marie-Hélène et de Herman (tous comptes faits, c’est peut-être bien nous qui les avons aidés !).
  • 15 octobre 2013. Une semaine chez Jean-Paul pour réparer les hublots en bois et le support moteur.
  • Décembre 2013. Contrôle des circuits électriques et des batteries avec Olivier.
  • Janvier 2014. Réparation de l’étanchéité d’une fenêtre avec Alain.
  • Janvier-Février 2014. Élaboration d’une nouvelle jupe arrière. Nombreux essais et ajustements, puis application de 6 couches de vernis marin.
  • 19 février 2014. Entretien complet du moteur avec Wilfried.
  • 20 février 2014. Grattage de la coque pour la débarrasser des agglomérats de balanes. Ponçage et application d’une couche de peinture antifouling.
  • 25 février 2014. La pièce permettant d’arrêter le moteur n’est plus à sa place originelle. André l’a ressoudée, tout fonctionne à nouveau.
  • 3 mars 2014. Le réservoir d’eau potable fuitait sous le moteur, suite à l’absence d’un des boulons de fermeture de la trappe de visite. Réparation effectuée.
  • 14 mars 2014. Remise du bateau à l’eau.

Nous sommes connectés!

Émigrés en France depuis bientôt un an, Manon, Stef et Jérémie nous ont – comme d’habitude – royalement reçus chez eux ces 3 et 4 avril.

Jérémie avait été “chargé de mission” afin de nous trouver une solution simple, performante et économique qui nous permettrait de rester connectés à Internet pendant tout notre voyage. L’installation et les tests ont eu lieu ces deux derniers jours, et la mission brillamment remplie !

Nous aurons donc à bord un “Web Trotter” de chez SFR (publicité gratuite), qui nous permettra de connecter jusqu’à 5 appareils simultanément. Évidemment, il ne sera pas question de regarder des films en streaming à longueur de journée, mais figurez-vous que ce n’est nullement notre intention (sinon, nous serions restés chez nous!).

IMG_0492

Le planning se précise…

Notre départ aura lieu ce vendredi 11 avril à 9h30. Nous avons bien sûr maintenant une idée plus précise du planning à court terme. Il sera actualisé (si possible quotidiennement) pour les 5 journées suivantes sur la carte accessible à partir du menu “Canal du Midi” ou du lien “Voyage aller” sur la droite de l’écran.

Vous pourrez ainsi suivre de près nos pérégrinations.

A vendredi pour les nouvelles du départ…

Le “Grand Départ”

C’est un peu notre Tour de France, nous avons donc aussi droit à un “Grand Départ” ! Pas de télévision en direct, ni de Marseillaise, Brabançonne, Vlaamse Leeuw ou Bia Bouquet, mais quelques amis et connaissances venus nous souhaiter bonne route.

  • Olivier, accompagné de Ceylan et Lucas, représentait ses frère et sœur pour embrasser leurs parents.
  • Marina et André nous ont conduits dès potron-minet vers notre nouvelle demeure.
  • Claudine a flashé et filmé à tout va pour la postérité (et pour vous, évidemment).
  • Jeannine et Joseph ont eu tous leurs apaisements sur notre sens civique lorsque nous leur avons exhibé copie de la procuration “en bonnet difforme” pour les prochaines élections.
  • Philippe, notre voisin de ponton, avait tenu à venir nous saluer et nous souhaiter bon voyage.
  • Ne pouvant être présents aujourd’hui, Francine et Raoul étaient passés au bateau hier soir.
  • Retenus par leurs obligations grand-parentales (vacances scolaires obligent), Marie-Hélène et Herman (avec Manon et Gilles) sont venus nous saluer en route à Ghyvelde.

Tout s’est bien passé lors de cette première journée, et nous sommes bien arrivés comme prévu à Watten.

Nous vous donnerons (probablement dimanche) des nouvelles de nos premières “visiteuses”…

Sarah et Elise en visite

Première nuit agitée (eh non pas la mère mais la petite-fille). Après de multiples changement de lits, Élise s’est enfin endormie en donnant la main à Mamounet – qui elle n’a pu dormir la main libre.

A ne pas oublier le soir : fermer les fenêtres pour éviter que Mamounet ne vienne réveiller tout le monde parce qu’elle avait froid.

Départ de Watten à  9h45, arrivée à Béthune vers 17h.  Pas de ‘non di doum Marc’ ni de ‘je racle le fond’, une journée parfaite sans attente aux 2 écluses. Élise s’est même aventurée au devant du bateau (bouée et main à maman obligatoire) pour faire la princesse et dire bonjour à tout le monde le long du trajet.

A voir les yeux de la petite (et des tous grands) la nuit sera sûrement plus longue. Demain un peu de repos, Élise et Sarah repartent le matin si le taxi trouve le chemin.

Modification du parcours (et du planning…)

Ce soir, c’est bien la mère qui est un peu agitée…

Le Canal du Nord, que nous devions emprunter dès demain, vient de rouvrir après 30 jours de chômage. Il faut compter 3 jours pour s’insérer dans le trafic de mariniers excités comme des puces, et nous avons décidé de nous dérouter par le Canal de Saint-Quentin.

Cerise sur le gâteau, le Canal de l’Aisne à la Marne est en chômage jusqu’au 2 mai pour permettre la réparation d’une écluse. Nous pouvons donc prendre notre temps pour arriver jusque là.

Demain, nous serons à Cambrai, et nous referons un planning plus précis pour la suite…

Robinets qui coulent et baignoires qui fuitent

Ce n’est pas parce que ce sont les vacances de Pâques qu’on ne peut pas en profiter pour réviser avant les examens de fin d’année.

Voici donc un petit problème soumis à votre sagacité.

  • 120 péniches attendent devant la première écluse du canal du Nord (90 péniches de 87m/8m et 30 au gabarit Freycinet).
  • L’écluse fait 100m de longueur pour une largeur de 8m60.
  • Chaque sassée dure 30 minutes.
  • L’écluse est ouverte de 6h30 à 20h.

Sachant que nous ne sommes nullement prioritaires (manquerait plus que ça !), dans combien de temps pourrons-nous nous insérer dans le trafic ?

Nous n’avons pas attendu de vérifier si la théorie collait avec la pratique, nous avons filé à l’anglaise vers le canal de Saint-Quentin.

Nous sommes à Cambrai depuis lundi soir et nous y resterons jusque mercredi matin, puisque nous devons avancer comme des “lumeçons”, chômage oblige. Le chômage, ce n’est pas le manque de travail mais le travail récurrent dans les écluses et sur les canaux.

Les routes et les canaux se sont croisés. Dimanche soir, nous avons eu la visite (surprise) de Dominique et Jean-Paul. Nous avons passé une agréable soirée au bateau et un bon petit déjeuner dans le mobilhome. Si vous trouvez que nous avons une “tronche de cake”, c’est peut-être à cause d’un lever (trop) matinal après une soirée qui s’est terminée (trop) tardivement…

 

Rencontre d’un autre temps.

Nous sommes à Vendhuile. Nous ne savons pas aller plus doucement, nous avançons au frein à main.

Tous ceux qui sont un jour partis en vacances avec Marc connaissent son talent pour lier connaissance avec ce que nous appelons “un chien avec un chapeau”.

Cette année, grande innovation : Marc a rencontré un chien … avec un berger et des moutons ! Le brave homme espère monter son entreprise : étendre son cheptel et sillonner les berges du canal pour les nettoyer. Nous lui souhaitons de concrétiser ses projets.

Demain, nous attendons Olivier, Ceylan et Lucas.